«L’artiste de la survie s’en va, et c’est bien ainsi»

Les commentaires de la presse helvétique sont à la mesure de la surprise causée par l’annonce de la démission de Sepp Blatter, généralement attribuée à la pression exercée par la justice américaine. Les éditorialistes s’accordent aussi pour dire que le futur patron de la FIFA aura fort à faire pour nettoyer les écuries d’Augias. «Fin de partie pour Sepp Blatter», «Vaincu par le scandale», «Le roi quitte son trône», «Sepp Blatter se met hors-jeu», «Le FIFAgate sonne la fin de l’ère Blatter», «La justice américaine a fait chuter Sepp Blatter», «Le roi est mort, vive le roi!» «Dans le cul-de-sac», «Platini grand favori pour la succession»: la presse suisse s’en donne à cœur joie ce mercredi matin. «C’est le choc, la surprise qu’on n’attendait plus, tant on s’était habitué à voir l’inamovible Sepp Blatter résister à tout», écrit «Le Temps». «Il n’avait pas su combattre à temps et avec assez de force les dérives nées du système lucratif qu’il avait créé.» En résumé, le …
Den ganzen Bericht lesen unter:
Politique
– SWI swissinfo.ch