La «guérilla économique» contre la Russie place les banques en d’alerte

A Washington, les parlementaires autorisent l’administration Obama à étendre sa liste noire visant les oligarques russes proches du pouvoir. «La place genevoise passe sa clientèle russe au peigne fin», témoigne Gagik Sargsyan, responsable du bureau d’analyse Polixis. Ce dernier évoque une «guérilla économique larvée» contre Moscou.




Den ganzen Bericht lesen unter: LeTemps.ch | Economie & Finance