«La Suisse a réagi vite, mais…»

En annonçant le blocage d’éventuels comptes de Viktor Ianoukovitch et de ses proches en Suisse, le Conseil fédéral a agi rapidement, estiment deux experts en blanchiment d’argent. Mais si de l’argent sale en provenance d’Ukraine était bel et bien mis à jour, le dommage pour l’image de la Suisse serait «énorme», selon eux.
(Photo: Reuters)

Den ganzen Bericht lesen unter: swissinfo.ch – Politique