«La libre circulation est aussi sacrée»

De nombreux gouvernements européens sont préoccupés par le choix des Suisses de réintroduire des limites à l’immigration. Pour Bruno Maçães, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes du Portugal, il convient désormais de «réduire les dégâts au minimum». Entretien.
(Photo: Reuters)

Den ganzen Bericht lesen unter: swissinfo.ch – Politique