L’escroc du SECO échappe à l’emprisonnement

Reconnu coupable d’escroquerie et de blanchiment d’argent, l’ex-collaborateur du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a été condamné vendredi par le Tribunal pénal fédéral à 20 mois de prison avec sursis.
Den ganzen Bericht lesen unter: Tribune de Genève Suisse