L’ADN de l’ex-policier arrêté ne correspond pas

Il est «peu envisageable» que l’ex-policier arrêté soit mis en examen dans l’affaire de la tuerie a affirmé le procureur Éric Maillaud. Selon Le Nouvel Observateur, son ADN ne correspond pas aux profils retrouvés sur la scène de crime.
Den ganzen Bericht lesen unter: Tribune de Genève Genève