Le rythme de la démocratie directe n’est pas adapté à la pression fiscale extérieure

La votation du 9 février réduit fortement la marge de manœuvre diplomatique de la Suisse




Den ganzen Bericht lesen unter: LeTemps.ch | Economie & Finance