Frontaliers: «ils ne peuvent pas nous virer du jour au lendemain»

Les Suisses «ne peuvent pas nous virer du jour au lendemain»: qu’ils soient infirmiers, serveuses ou ouvriers, les travailleurs frontaliers français ne redoutent guère de voir leur situation personnelle remise en cause.
Den ganzen Bericht lesen unter: Tribune de Genève Suisse