La Suisse est-elle trop petite pour la grande vitesse?

Le 9 février, les Suisses votent sur le projet Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF), qui vise à augmenter les capacité plutôt que la vitesse des trains. Contrairement à d’autres pays, la Suisse n’a pas de réseau à grande vitesse, mais le professeur Daniel Mange est persuadé que tout n’est pas perdu.
(Photo: Ex-press)

Den ganzen Bericht lesen unter: swissinfo.ch – Politique