Une initiative qui remet en cause les relations avec l’UE

Un «oui» à l’initiative de l’UDC le 9 février aurait de lourdes conséquences sur les relations entre la Suisse et l’Union européenne. Les contingents prônés par le premier parti du pays ne sont en effet pas compatibles avec les droits fondamentaux de l’UE en matière de libre circulation des personnes.
(Photo: Keystone)

Den ganzen Bericht lesen unter: swissinfo.ch – Politique