Avec 5% de parts de marché, Aldi et Lidl sont devenus «incontournables»

En 2013, les deux discounters allemands n’ont ouvert que 7 filiales. Ils vont désormais plutôt soigner leur image et améliorer leur organisation, observe Credit Suisse dans son étude «Retail Outlook 2014» présentée mercredi matin à Genève


Den ganzen Bericht lesen unter: LeTemps.ch | Economie & Finance